Bonne alternative aux salles de sport, les centres aquatiques proposent un éventail d’activités axées sur la remise en forme. Laquelle choisir pour se muscler et mincir?

Le sport dans l’eau, efficace pour mincir

Comment expliquer que faire du sport dans l’eau affine plus efficacement et plus rapidement la silhouette que le fitness à l’air libre ? D’abord, dans l’eau, le corps dépense beaucoup plus d’énergie sans bouger en raison de la température du corps (37° en moyenne) plus élevée que l’eau (30° pour l’eau).

Pendant une séance, il faut aussi composer avec la résistance de l’eau, tout en réalisant des mouvements rapides, avec ou sans matériel. L’effort s’accroît et avec, la dépense calorifique. “Le corps utilise le glycogène (sucre présent dans le sang et le foie) et l’oxygène pour créer de l’énergie, explique Cyril Chapron, formateur et responsable pédagogie et développement des activités Récréa. L’organisme puisera ensuite dans les réserves (lipides/graisses) pour alimenter les muscles. C’est là que commence l’amincissement.”

Pour mincir, il est conseillé d’associer des cours aquatiques qui travaillent le renforcement musculaire, ainsi que des cours à visée cardiovasculaire, une équation garante d’un corps plus fin et mieux dessiné.

Pas de contre-indications

Bien que l’effort soit accentué dans l’eau, il s’avère moins traumatisant pour le corps. Tout le monde peut faire du sport dans l’eau sans risque, y compris les personnes qui se sont blessées, celles qui ont des douleurs articulaires, les personnes âgées ou encore les femmes enceintes. “Il n’y a pas de choc sur les articulations, les chevilles, les genoux ou les lombaires”, confirme Joffrey Belloy, coach sportif et maître-nageur sauveteur à l’atelier Mood à Paris.

Autre bienfait pour la silhouette: l’eau génère un effet hydromassant qui améliore le drainage lymphatique et la circulation sanguine. Intéressant pour chasser les toxines, les graisses et réduire la cellulite.

Vanessa, 37 ans, adepte de l’aquabiking, apprécie l’impression de légèreté dans l’eau: “On se sent plus légère alors que les efforts fournis sont en réalité plus intenses avec la résistance de l’eau. Tout se fait en douceur et tout en travaillant, l’eau masse les fesses et les gambettes.” Même enthousiasme chez Caroline, 32, ans: “Je n’aime pas la sensation de devoir terminer ma séance de sport toute transpirante. Dans l’eau, sans cette sensation désagréable de surchauffe, j’ai l’impression que je me dépense encore plus mais sans risque de courbatures.”

L’aquabike 

Pédaler dans l’eau, tel est le principe de l’aquabike. “On pédale en rythme et à des intensités différentes pendant 30 à 45 minutes. L’effort est progressif et entraîne le cœur à grimper des sommets. Pas de risque de mauvais placement ou de blessure grâce à la portée de l’eau.

Pourquoi ça marche ? 

Ça a l’air facile, pourtant l’aquabike est sans doute le sport aquatique au cours duquel vous perdez le plus de calories: entre 600 et 700 kcal par séance. “Lorsque vous pédalez, le bas du corps est sollicité puisque les plus grosses masses musculaires se situent dans les jambes. Le cœur doit donc travailler davantage et l’organisme va puiser l’énergie dans les graisses”, détaille Cyril Chapron. La progressivité de l’effort aide aussi à mincir: “On peut vraiment aller dans la zone métabolique la plus élevée, c’est-à-dire qu’on fait fonctionner l’organisme de façon à ce qu’il brûle le plus de calories et de graisses possibles par rapport à la durée du cours”, ajoute Joffrey Belloy.

Côté musculaire, vous engagez surtout les jambes mais aussi la ceinture abdominale puisque vous devez constamment serrer les muscles abdominaux. Vous entraînez parfois le haut du corps, par exemple quand les exercices sont pratiqués avec des haltères. “L’intensité de la séance dépend de notre propre implication et de notre forme physique, donc plus on pratique, plus on se donne, plus l’intensité augmente”, conseille Caroline.

A quelle fréquence pratiquer pour voir des résultats ?

Au bout d’un mois et demi, à raison de deux séances par semaine, les changements se font sentir : la taille s’affine, les cuisses, les fesses et les mollets sont remodelés. Les muscles s’allongent. Caroline, ancienne pratiquante de natation, a rapidement vu la différence. Elle en fait trois séances par semaine. “L’aquabiking est l’une des rares activités que j’ai pratiquées qui permette de travailler tout le corps harmonieusement. C’est la combinaison parfaite pour affiner et raffermir sa silhouette. Cela devient vite une drogue.”

Efficace pour perdre du poids, elle l’est aussi pour lisser la peau, dixit l’intéressée. “Plus tonique, plus ferme, les effets de l’eau combinés à l’activité sur le vélo sont visibles. Je l’ai conseillé à toutes mes amies ayant déclaré la guerre à leur cellulite”.

 

Source : https://www.lexpress.fr/styles/forme/sport-aquatique-quelle-activite-dans-l-eau-pour-perdre-du-poids_1733307.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.