Les bénéfices de l’activité physique sur le corps sont connus, mais quid du cerveau ? Car les neurones aussi profitent de l’exercice. Comment ça marche ? Décryptage d’Erwan Deveze, auteur de 24 h dans votre cerveau (éditions Larousse).

Le sport est bon pour la forme, la santé au général mais aussi, fait moins connu, pour la santé cérébrale. La pratique régulière déclenche un cercle vertueux sur le plan neurobiologique, décrit par Erwan Deveze, consultant en neurosciences, dans son ouvrage “24 h dans votre cerveau” (éditions Larousse).

BOUGER RÉGULIÈREMENT ENTRETIENT LES NEURONES

D’abord, sous l’effet de l’activité physique, les neurones se multiplient plus facilement dans la zone de l’hippocampe (zone des émotions et de la mémoire). Les neurones se connectent également mieux entre eux.

Autre effet notable, le sport agit au niveau des cellules du cerveau chargées de fournir en nutriments les cellules nerveuses, les astroglies. L’afflux sanguin est augmenté, ce qui améliore l’oxygénation des neurones et garantit un bon approvisionnement en énergie. “Mieux irrigués, les petits vaisseaux augmentent également la vascularisation des neurones, leur apportant le sang et l’oxygène nécessaires pour les détoxifier”, développe Florence Solari, chargée de recherche à l’Inserm. Autrement dit, faire de la natation, du running ou de la marche à pied comme toute activité physique aurait un effet “détox” en aidant le cerveau à faire le ménage pour nettoyer les toxines accumulées. A la clé : les performances cognitives se renforcent, notamment les capacités d’apprentissage et de concentration, la prise de décision et la capacité à résoudre les conflits. Sans compter les capacités de mémorisation, d’attention et l’amélioration du sommeil également favorisées par le sport.

4 ASTUCES POUR “MUSCLER” SON CERVEAU

En pratique, quelle stratégie sportive mettre en place pour en faire profiter son cerveau ? Erwan Deeze distille quelques pistes afin de mettre en route ce cercle vertueux.

  1. Privilégiez les activités de renforcement musculaire comme la musculation, et les sports d’endurance comme la natation ou le vélo (selon ce que vous aimez pratiquer).
  2. Entraînez-vous de façon régulière à raison de deux à trois par semaine. Suivez le rythme qui vous convient le mieux, en adéquation avec votre emploi du temps de manière à pouvoir persévérer et à bouger sans contrainte. Le sport doit rester un plaisir !
  3. Choisissez le bon moment : le matin de préférence, après un petit-déjeuner léger (et healthy), quand l’organisme est dans une forme optimale. Si vous n’avez pas le temps le matin, essayez sur la pause déjeuner.En revanche évitez si possible le soir trop tard. L’élévation de la température corporelle risque de compliquer votre endormissement et d’affecter votre sommeil.
  4. Les performances intellectuelles sont au top 24 heures après la séance de sport. A méditer si vous avez un rendez-vous important à préparer (entretien d’embauche, réunion, etc.) !

 

source : https://vital.topsante.com/je-reste-en-forme/sport-et-sante/comment-le-sport-booste-votre-cerveau-2522

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.